Aller au contenu

Collection Espaces Marx/Le Croquant


  • L'écologie, combien de divisions ?

    L’écologie d’aujourd’hui est plurielle. Mais quels sont les véritables clivages qui se cachent derrière la valse des étiquettes, entre décroissance, écosocialisme, buen vivir, croissance verte ou développement humain durable ? Face à ces différentes approches, les enjeux liés à l’urgence écologique sont toutefois les mêmes : réchauffement climatique, épuisement des énergies fossiles, risque nucléaire, stérilisation des sols, pollutions et impacts sur la santé, réduction de la biodiversité, accroissement des inégalités. Les divergences d’analyse entre les grands acteurs de l’écologie politique sont-elles un obstacle à la sortie de crise ? Des facteurs de division stérile ou au contraire des vecteurs de démocratie féconds ? En quoi dessinent-elles les contours de différents modèles de « transition écologique » ? Les auteurs de cet ouvrage confrontent les points de vue existants et reviennent sur les grandes questions qui traversent l’écologie politique aujourd’hui : le rapport au marché et au secteur privé, les questions d’emploi et d’activité, l’approche par la consommation ou la production, la place de la science, et enfin l’articulation entre Europe, État et décentralisation. Fabrice Flipo est maître de conférences en philosophie et chercheur au laboratoire de Changement social et politique, Christian Pilichowski est syndicaliste, membre du conseil d’administration d’Espaces Marx. Ce livre a été écrit avec la contribution de Corinne Morel-Darleux, coordinatrice des assises pour l’écosocialisme et conseillère régionale Rhône-Alpes (Parti de gauche).

    8,00 €
  • Droites populistes en Europe. Les raisons d'un succès

    Les élections de ces dernières années ont été marquées dans la plupart des pays européens par l’apparition et/ou la montée de partis populistes de droite. Ces partis ont ébranlé les systèmes politiques anciens. Ce livre, écrit à trois mains, présente ces évolutions. Si chacun de ces divers partis a des traits qui lui sont propres, il existe aussi un fond commun : le rejet de l’Union européenne, de ses politiques et notamment de l’euro ; l’exclusion, sur fond de xénophobie et de racisme, des migrants et des réfugiés du bénéfice des prestations sociales, la fermeture des frontières, etc.
    Comment expliquer l’ascension de ces partis, favorisé partout par l’abstention électorale ? Comment y faire face, notamment par d’autres politiques économiques ? Ce sont les questions auxquelles les auteurs s’efforcent de répondre, à partir de leurs expériences respectives.

    Elisabeth Gauthier est directrice d’Espaces Marx en France ;
    Joachim Bischoff et Bernhard Müller font partie de la rédaction du mensuel allemand Sozialismus publié à Hambourg.

    10,00 €
  • Emancipation et pensée du complexe

    Janine Guespin-Michel est ancienne élève de l’École normale supérieure. Elle a dirigé les laboratoires de microbiologie fondamentale à l’université technologique de Compiègne puis à l’université de Rouen. Elle a ensuite entrepris une reconversion vers l’utilisation de la dynamique des systèmes non linéaires en biologie mais aussi dans d’autres champs du savoir.

    8,00 €
  • EuroMemorandum 2015

    L’Euromémorandum 2015, publié par un groupe d’économistes européens, accorde cette année une large place à la question sociale. Il consacre aussi deux chapitres aux effets prévisibles du traité transatlantique de libre-échange avec les États-Unis (TAFTA) et à la politique dite de voisinage avec les pays de l’Est européen, dont l’Ukraine, et ceux de la rive Sud de la Méditerranée.
    Les données produites par la Commission européenne elle-même constituent une preuve irréfutable de la détresse sociale résultant des politiques d’austérité.
    Des millions d’Européens vivent dans la pauvreté tandis que les jeunes ont été abandonnés au chômage de masse. Le creusement des inégalités est devenu ainsi une question politique clé en Europe. L’EuroMemo 2015 propose des alternatives économiques et politiques concrètes, avec une priorité à la démocratie et à la question sociale.
    Les auteurs sont membres du groupe des économistes européens pour une politique
    économique alternative en Europe.

    Les auteurs sont membres du groupe des économistes européens pour une politique économique alternative en Europe.

     

    8,00 €
  • Essai pour une culture du futur

    Les trois essais réunis dans ce livre ne prétendent pas remplacer les études spécialisées déjà trop abondantes, qui concernent la mondialisation capitaliste. Ce sont des réflexions d’un citoyen commun qui ne renonce pas au projet d’émancipation moderne mais qui veut surmonter l’état de stupeur durable qu’il éprouve devant un ensemble de phénomènes qui mettent à bas sa culture théorique et politique et l’obligent à se refaire une raison théorique et pratique.
    Le monde globalisé du capitalisme financiarisé actuel suscite en premier lieu un sentiment d’impuissance intellectuelle en raison de sa complexité déroutante et, en second lieu, un sentiment de révolte face aux monstruosités que ce monde produit sans cesse.
    L’auteur entend cependant éviter la résignation du « C’est trop compliqué et je ne peux rien y comprendre ». Il veut exercer son droit de penser pour identifier des raisons d’espérer un futur qui, à en croire la pensée dominante, devrait être réservé aux seuls puissants. Ce qui pose la question de la démocratie, traversée aujourd’hui partout dans le monde par un double conflit : social et identitaire.

    André Tosel est professeur honoraire de philosophie à l’université de Nice-Sophia Antipolis. Critique de la mondialisation libérale dont il a contribué à démonter les mécanismes délétères, il est l’auteur de nombreux travaux, notamment sur Spinoza, Marx et Gramsci.

    8,00 €
  • Bolivie/Europe. Regards sur les gauches

    Álvaro García Linera est vice-président de la Bolivie depuis 2005. Il est aussi sociologue. À ce titre, il est un des penseurs les plus féconds des réalités actuelles en Amérique latine. Fait marquant, la plupart de ces pays sont aujourd’hui en situation de rupture avec les politiques néolibérales et la domination des États-Unis.
    Ses réflexions s’ancrent au coeur même des expériences que vit aujourd’hui son pays, au croisement d’un projet émancipateur et de la mise en valeur des formes communautaires traditionnelles d’un pays où les populations indiennes originaires sont majoritaires, tout en ayant toujours été dominées jusqu’ici.
    Pour Álvaro García Linera, les gauches européennes portent trop le deuil des défaites passées, alors qu’il y a besoin de gauches sans complexe face à l’avenir. Il confronte sa vision avec celles de chercheurs et d’hommes politiques européens et trace des pistes pour repenser, au-delà du cas bolivien, l’imaginaire d’une gauche de combat.
    On Pourra lire également les interventions de : Obey Ament, Etienne Balibar, Isabelle Garo, Razmig Keucheyan, Pierre Laurent, Michaël Löwy et André Tosel.

    8,00 €
  • Euromémorandum 2014

    En 2014, l’Euromémorandum, publié par un groupe d’économistes européens, présente un intérêt d’autant plus grand que les élections au Parlement européen en mai permettront aux citoyens de donner leur avis sur les propositions des principales forces politiques.
    Les divisions et les inégalités se creusent dans l’Union européenne, au détriment de ses périphé­ries de l’Est et du Sud. Le chômage est en forte hausse, la pauvreté et l’insécurité se répandent. Dans certains pays du Sud de l’Europe, on peut même craindre une catastrophe humanitaire.
    Une Europe où la hiérarchie entre les diffé­rents pays ne cesse de s’accentuer, où la défiance à l’égard de la démocratie et de la capacité à contrô­ler les processus économiques grandit, ne peut pas fonctionner. Mais la solution n’est pas dans le retour au système ancien des rivalités nationales. Un siècle après le déclenchement de la Première Guerre mondiale, cela constituerait une dange­reuse régression.
    L’EuroMemo 2014 propose des alternatives économiques et politiques concrètes, avec priorité à la démocratie et à la question sociale.

    Les auteurs :

    Judith Dellheim, Trevor Evans, John Grahl, Jeremy Leaman, Mahmood Messkoub, Mario Pianta, Dominique Plihon, Werner Raza, Suleika Reiners, Catherine Sifakis, Henri Sterdy­niak et Frieder Otto Wolf sont membres du groupe des économistes européens pour une politique économique alternative en Europe.

    8,00 €
  • Le parlement européen pour quoi faire ?

    Le Parlement européen est élu au suffrage universel direct dans les États membres de l’Union euro­péenne (UE) depuis 1979. Trente-cinq ans après, les enquêtes d’opinion montrent toujours une méconnaissance générale de la signification de ce scrutin, comme d’ailleurs de l’ensemble des institutions européennes. L’abstention, considérable, traduit-elle cette ignorance, comme le croient nombre d’observateurs de l’UE ? Ou le rejet des politiques européennes mises en oeuvre dans chaque État membre ? Ou les deux ?
    Dans ce livre, écrit dans une perspective d’éducation populaire, les auteurs présentent cette assemblée dont les pouvoirs sont loin d’être négligeables. Ils décrivent un fonctionnement où la recherche permanente du consensus et le partage des postes entre les deux groupes politiques dominants – conservateur et social-démocrate – conduisent le plus souvent à dépolitiser la prise de décision.
    Ils plaident pour une refondation démocratique de la construction européenne dans laquelle les pouvoirs du Parlement européen s’articuleraient avec ceux des parlements nationaux et avec les forces politiques ancrées dans les sociétés des États membres. Une telle démarche implique une rupture radicale avec le carcan néolibéral des traités actuels et avec les partis politiques qui s’en accommodent.

    Auteurs : Bernard Cassen est professeur émérite de l’Institut d’études européennes de l’université Paris 8 et secrétaire général de l’association Mémoire des luttes.
    Hélène Michel est professeure de science politique à l’université de Strasbourg, membre du comité éditorial de la collection et de la revue Savoir/agir.
    Louis Weber coordonne la rédaction de la revue Savoir/ agir et participe aux activités d’Espaces Marx et de la Fondation Copernic.

    8,00 €