Aller au contenu

Collection Espaces Marx/Le Croquant


  • 1917-2017 Que reste-t-il de l'Octobre russe ?

    Le XXe siècle est né de la Grande Guerre et de la révolution d’octobre 1917. Cent ans après le déclenchement de celle-ci, les passions qu’elle suscite ne sont pas complètement retombées. Il faut dire qu’il y a de quoi. Octobre 17 fut une grande espérance, mais qui déboucha sur un système de pente totalitaire et, pour un temps, sur une sanglante terreur. Cette évolution était-elle fatale ? Staline est-il déjà contenu tout entier dans Lénine ? Le système soviétique était-il un totalitarisme ? Était-il réformable ? Pouvait-il s’adapter, s’humaniser, se moderniser, se démocratiser ? Par ailleurs, les effets de cette révolution ont été universels. Qu’en reste-t-il en 2017 ? Si l’effondrement de l’URSS a refermé une parenthèse, était-ce celle du soviétisme, de la forme de communisme dominante au XXe siècle, du communisme en général, de l’anticapitalisme, de la culture de l’alternative ? Toutes ces questions ont agité les consciences, depuis 1917. Elles n’ont pas fini de stimuler la réflexion, pour qui en tout cas ne veut pas se résoudre à l’idée que le capitalisme est la « fin de l’Histoire ».

    12,00 €
  • Etat d'urgence démocratique

    Chaque attentat ajoute de l’horreur à l’horreur. La réponse du gouvernement a été jusqu’ici la prolongation de l’état d’urgence, sans beaucoup de résultats malheureusement. Dans ce nouveau livre d’Espaces Marx, les auteurs s’interrogent sur le sens de ces mesures. Quel est leur impact sur les droits individuels ? Sur la société ? Est-ce la seule option possible ? Ils proposent des pistes de réflexion sur les transformations de l’État de droit en germe dans les mesures antiterroristes, la difficulté aujourd’hui de promouvoir la paix dans le monde et pour un projet de société refusant résolument toute idée de « choc des civilisations ». Prenant le contre-pied des discours de haine, de défiance et de repli, il se veut un espace d’analyse et de réflexion. En ce sens il est aussi prise de parti et pari : celui que la raison peut l’emporter sur la peur. Auteurs : Gilbert Achcar Nils Andersson Laurence Blisson Joëlle Bordet Gaël Brustier Vanessa Codaccioni Jacques Fath Roger Martelli Sylvie Thenault Hugo Touzet

    8,00 €
  • Emancipations aujourd'hui ? Pour une reprise critique

    L’idée d’émancipation est partie intégrante de la modernité. Elle donne un sens concret au principe révolutionnaire de l’égale liberté de chaque femme, de chaque homme, de chaque citoyen-ne. Elle se réfère à une universalité de droit. Cette universalité récuse l’idée que la « société », le « peuple », la « nation », l’« humanité » se gouvernent en se fondant sur l’assujettissement de leurs membres à une autorité naturelle ou transcendante. Elle refuse le pouvoir qui se définit comme une contrainte selon le modèle ancestral de l’institution hiérarchique d’une domination. Pilier de la théorie de la révolution française et des révolutions libérales qui l’ont précédée en Europe ou aux États-Unis, l'émancipation est aussi au cœur de la révolution sociale, avec la lutte du mouvement ouvrier socialiste et communiste, des luttes pour l’indépendance nationale et de la libération anticolonialiste. Avec l’émancipation des femmes, elle s’étend à des sphères qui excèdent les dimensions territoriales. Dans ce livre, André Tosel explore ces multiples aspects du combat pour l'émancipation humaine. Il propose une reprise critique et pluraliste de cette idée qui tient compte des limites et des équivoques rencontrées dans l’histoire concrète des pratiques d’émancipation. André Tosel est Professeur honoraire de philosophie à l’université de Nice-Sophia Antipolis. Critique de la mondialisation libérale dont il a contribué à démonter les mécanismes délétères, il est l’auteur de nombreux travaux, notamment sur Spinoza, Marx et Gramsci.

    8,00 €
  • EuroMemorendum 2016

    L'Euromémorandum 2016 est publié par un groupe d'économistes européens proposant des politiques alternatives en Europe. Compte tenu de l'actualité et de la situation alarmante dans ce domaine dans beaucoup de pays européens, les auteurs ont mis pour cette édition plus particulièrement l'accent sur le chômage des jeunes. Ils ne se contentent pas d'analyser la situation actuelle et de dénoncer les impasses des politiques d'austérité imposées au niveau européen et dans chaque pays, ils font aussi des propositions, fondées sur des éléments chiffrés incontestables. Au sommaire de cette édition : - Récents développements macroéconomiques, politiques et alternatives pour la croissance économique et l'emploi - Le défi démocratique - Migrations, marché du travail et changement démographique dans l'UE - Le chômage des jeunes dans l'UE - L'enjeu du Traité transatlantique de libre échange (TAFTA) et le Parlement oriental

    8,00 €
  • Ecrits sur la Grèce. Points de vue européens

    Au coeur de la rude confrontation entre la Grèce et les cercles néolibéraux de l'Union européenne, cet ouvrage se veut une contribution à la réflexion sur l'expérience de ces derniers mois, à l'interprétation de cette confrontation. Il rassemble des réflexions de chercheurs et d'universitaires de différents pays européens (historiens, sociologues, politologues, économistes), de responsables politiques, de personnalités grecques de premier plan. Ces textes sont parfois inédits, parfois déjà publiés en d'autres langues dans diverses revues européennes. On y trouve également des documents parfois peu connus comme des prises de positions de syndicalistes ainsi qu'une série de documents attestant de l'importance du mouvement de solidarité qui s'est construit ces derniers mois autour de la Grèce. A l'heure où nous publions cet ouvrage, l'avenir de la Grèce n'est pas écrit, pas plus que ne l'est celui de l'Europe. La réflexion, l'analyse, les enseignements que vont tirer les acteurs sociaux et politiques en Europe restent ouverts. C'est ce qui transparaît dans cet ouvrage. Les auteurs : Athanasia Anognostopoulou, Athena Athanasiou, Etienne Balibar, Joachim Bischoff, Dominique Crozat, Elisabeth Gauthier, Stathis Gourgouris, Thomas Händel, Reiner Hoffmann, Georges Katrougalos, Roger Martelli, Gerassimos Moschonas, Björn Radke, Boaventua de Sousa Santos, Axel Troost, Alexis Tsipras, Yanis Varoufakis, Francis Wurtz, Harald Wolf.

    10,00 €
  • L'écologie, combien de divisions ?

    L’écologie d’aujourd’hui est plurielle. Mais quels sont les véritables clivages qui se cachent derrière la valse des étiquettes, entre décroissance, écosocialisme, buen vivir, croissance verte ou développement humain durable ? Face à ces différentes approches, les enjeux liés à l’urgence écologique sont toutefois les mêmes : réchauffement climatique, épuisement des énergies fossiles, risque nucléaire, stérilisation des sols, pollutions et impacts sur la santé, réduction de la biodiversité, accroissement des inégalités. Les divergences d’analyse entre les grands acteurs de l’écologie politique sont-elles un obstacle à la sortie de crise ? Des facteurs de division stérile ou au contraire des vecteurs de démocratie féconds ? En quoi dessinent-elles les contours de différents modèles de « transition écologique » ? Les auteurs de cet ouvrage confrontent les points de vue existants et reviennent sur les grandes questions qui traversent l’écologie politique aujourd’hui : le rapport au marché et au secteur privé, les questions d’emploi et d’activité, l’approche par la consommation ou la production, la place de la science, et enfin l’articulation entre Europe, État et décentralisation. Fabrice Flipo est maître de conférences en philosophie et chercheur au laboratoire de Changement social et politique, Christian Pilichowski est syndicaliste, membre du conseil d’administration d’Espaces Marx. Ce livre a été écrit avec la contribution de Corinne Morel-Darleux, coordinatrice des assises pour l’écosocialisme et conseillère régionale Rhône-Alpes (Parti de gauche).

    8,00 €
  • Droites populistes en Europe. Les raisons d'un succès

    Les élections de ces dernières années ont été marquées dans la plupart des pays européens par l’apparition et/ou la montée de partis populistes de droite. Ces partis ont ébranlé les systèmes politiques anciens. Ce livre, écrit à trois mains, présente ces évolutions. Si chacun de ces divers partis a des traits qui lui sont propres, il existe aussi un fond commun : le rejet de l’Union européenne, de ses politiques et notamment de l’euro ; l’exclusion, sur fond de xénophobie et de racisme, des migrants et des réfugiés du bénéfice des prestations sociales, la fermeture des frontières, etc.
    Comment expliquer l’ascension de ces partis, favorisé partout par l’abstention électorale ? Comment y faire face, notamment par d’autres politiques économiques ? Ce sont les questions auxquelles les auteurs s’efforcent de répondre, à partir de leurs expériences respectives.

    Elisabeth Gauthier est directrice d’Espaces Marx en France ;
    Joachim Bischoff et Bernhard Müller font partie de la rédaction du mensuel allemand Sozialismus publié à Hambourg.

    10,00 €