Aller au contenu

Collection Espaces Marx/Le Croquant


  • L'UE peut-elle encore être sauvée ?

    Près de dix ans après le début de la crise, les Etats-Membres cherchent toujours la voie pour en sortir. L'UE s'est prononcée pour l'austérité et la déréglementation. Le groupe de l'EuroMémo met vainement en garde contre les dangers de cette approche depuis des années. Parmi les conséquances de l'obstination des institutions de l'UE, il y a partout à travers l'Europe la montée de l'extrême droite, qui nourrit le sentiment populaire anti-européen. L'idée de sortir de l'UE a gagné du terrain. Elle est devenue réalité pour le Royaume-Uni. Cela constitue un tournant dans l'histoire de l'UE et met à mal le projet officiel d'une "Union toujours plus étroite". L'UE peut-elle être encore sauvée ? C'est en fait une question difficile. La Commission européenne a développé cinq scénarios possibles. Mais ceux-ci ignorent les tensions inhérentes à l'Europe, par exemple l'insécurité croissante sur les marchés du travail, le rôle de la finance dans l'ère post-crise et l'émergence d'une classe subalterne partout en France.

    8,00 €
  • La dette, arme de dissuation sociale massive

    La dette publique est, avec le taux de chômage, l'une des données dont l'évolution est suivie avec le plus d'attention; A cela une raison : le ratio dette publique/PIB est le principal "critère de Maastricht". Ainsi, alors que la dette publique est supposée ne pas devoir être supérieure au chiffre fatidique de 60% du PIB, il est aujourd'hui largement dépassé. La dette française est désormais proche de 100%. Rapport après rapport, le pire est prédit si les déficits budgétaires, ou de la sécurité sociale, ne sont pas réduits. Faut-il s'en inquiéter ? Que coûte réellement la dette ? Que se passera-t-il si les taux d'intérêts, aujourd'hui historiquement bas, se mettent à remonter ? L'auteur répond à ces questions et met en évidence les données cachées des rapports. Il en va de ceux-ci comme des contrats d'assurance, l'important est dans les notes de bas de page ou dans les annexes ! La dette de la sécurité sociale sera bientôt remboursée et les taux d'intérêts actuels sont l'occasion pour l'Etat de mettre plusieurs dizaines de milliards de côté. La dette n'est donc pas ce que l'on dit. Elle sert d'arme de disuasion sociale massive.

    12,00 €
  • 1917-2017 Que reste-t-il de l'Octobre russe ?

    Le XXe siècle est né de la Grande Guerre et de la révolution d’octobre 1917. Cent ans après le déclenchement de celle-ci, les passions qu’elle suscite ne sont pas complètement retombées. Il faut dire qu’il y a de quoi. Octobre 17 fut une grande espérance, mais qui déboucha sur un système de pente totalitaire et, pour un temps, sur une sanglante terreur. Cette évolution était-elle fatale ? Staline est-il déjà contenu tout entier dans Lénine ? Le système soviétique était-il un totalitarisme ? Était-il réformable ? Pouvait-il s’adapter, s’humaniser, se moderniser, se démocratiser ? Par ailleurs, les effets de cette révolution ont été universels. Qu’en reste-t-il en 2017 ? Si l’effondrement de l’URSS a refermé une parenthèse, était-ce celle du soviétisme, de la forme de communisme dominante au XXe siècle, du communisme en général, de l’anticapitalisme, de la culture de l’alternative ? Toutes ces questions ont agité les consciences, depuis 1917. Elles n’ont pas fini de stimuler la réflexion, pour qui en tout cas ne veut pas se résoudre à l’idée que le capitalisme est la « fin de l’Histoire ».

    12,00 €
  • Etat d'urgence démocratique

    Chaque attentat ajoute de l’horreur à l’horreur. La réponse du gouvernement a été jusqu’ici la prolongation de l’état d’urgence, sans beaucoup de résultats malheureusement. Dans ce nouveau livre d’Espaces Marx, les auteurs s’interrogent sur le sens de ces mesures. Quel est leur impact sur les droits individuels ? Sur la société ? Est-ce la seule option possible ? Ils proposent des pistes de réflexion sur les transformations de l’État de droit en germe dans les mesures antiterroristes, la difficulté aujourd’hui de promouvoir la paix dans le monde et pour un projet de société refusant résolument toute idée de « choc des civilisations ». Prenant le contre-pied des discours de haine, de défiance et de repli, il se veut un espace d’analyse et de réflexion. En ce sens il est aussi prise de parti et pari : celui que la raison peut l’emporter sur la peur. Auteurs : Gilbert Achcar Nils Andersson Laurence Blisson Joëlle Bordet Gaël Brustier Vanessa Codaccioni Jacques Fath Roger Martelli Sylvie Thenault Hugo Touzet

    8,00 €
  • Emancipations aujourd'hui ? Pour une reprise critique

    L’idée d’émancipation est partie intégrante de la modernité. Elle donne un sens concret au principe révolutionnaire de l’égale liberté de chaque femme, de chaque homme, de chaque citoyen-ne. Elle se réfère à une universalité de droit. Cette universalité récuse l’idée que la « société », le « peuple », la « nation », l’« humanité » se gouvernent en se fondant sur l’assujettissement de leurs membres à une autorité naturelle ou transcendante. Elle refuse le pouvoir qui se définit comme une contrainte selon le modèle ancestral de l’institution hiérarchique d’une domination. Pilier de la théorie de la révolution française et des révolutions libérales qui l’ont précédée en Europe ou aux États-Unis, l'émancipation est aussi au cœur de la révolution sociale, avec la lutte du mouvement ouvrier socialiste et communiste, des luttes pour l’indépendance nationale et de la libération anticolonialiste. Avec l’émancipation des femmes, elle s’étend à des sphères qui excèdent les dimensions territoriales. Dans ce livre, André Tosel explore ces multiples aspects du combat pour l'émancipation humaine. Il propose une reprise critique et pluraliste de cette idée qui tient compte des limites et des équivoques rencontrées dans l’histoire concrète des pratiques d’émancipation. André Tosel est Professeur honoraire de philosophie à l’université de Nice-Sophia Antipolis. Critique de la mondialisation libérale dont il a contribué à démonter les mécanismes délétères, il est l’auteur de nombreux travaux, notamment sur Spinoza, Marx et Gramsci.

    8,00 €
  • EuroMemorendum 2016

    L'Euromémorandum 2016 est publié par un groupe d'économistes européens proposant des politiques alternatives en Europe. Compte tenu de l'actualité et de la situation alarmante dans ce domaine dans beaucoup de pays européens, les auteurs ont mis pour cette édition plus particulièrement l'accent sur le chômage des jeunes. Ils ne se contentent pas d'analyser la situation actuelle et de dénoncer les impasses des politiques d'austérité imposées au niveau européen et dans chaque pays, ils font aussi des propositions, fondées sur des éléments chiffrés incontestables. Au sommaire de cette édition : - Récents développements macroéconomiques, politiques et alternatives pour la croissance économique et l'emploi - Le défi démocratique - Migrations, marché du travail et changement démographique dans l'UE - Le chômage des jeunes dans l'UE - L'enjeu du Traité transatlantique de libre échange (TAFTA) et le Parlement oriental

    8,00 €
  • Ecrits sur la Grèce. Points de vue européens

    Au coeur de la rude confrontation entre la Grèce et les cercles néolibéraux de l'Union européenne, cet ouvrage se veut une contribution à la réflexion sur l'expérience de ces derniers mois, à l'interprétation de cette confrontation. Il rassemble des réflexions de chercheurs et d'universitaires de différents pays européens (historiens, sociologues, politologues, économistes), de responsables politiques, de personnalités grecques de premier plan. Ces textes sont parfois inédits, parfois déjà publiés en d'autres langues dans diverses revues européennes. On y trouve également des documents parfois peu connus comme des prises de positions de syndicalistes ainsi qu'une série de documents attestant de l'importance du mouvement de solidarité qui s'est construit ces derniers mois autour de la Grèce. A l'heure où nous publions cet ouvrage, l'avenir de la Grèce n'est pas écrit, pas plus que ne l'est celui de l'Europe. La réflexion, l'analyse, les enseignements que vont tirer les acteurs sociaux et politiques en Europe restent ouverts. C'est ce qui transparaît dans cet ouvrage. Les auteurs : Athanasia Anognostopoulou, Athena Athanasiou, Etienne Balibar, Joachim Bischoff, Dominique Crozat, Elisabeth Gauthier, Stathis Gourgouris, Thomas Händel, Reiner Hoffmann, Georges Katrougalos, Roger Martelli, Gerassimos Moschonas, Björn Radke, Boaventua de Sousa Santos, Axel Troost, Alexis Tsipras, Yanis Varoufakis, Francis Wurtz, Harald Wolf.

    10,00 €